Etape 4 : On est pas là pour faire du tourisme !

Par lespoulettesdudesert

Allez, c’est reparti pour le récit d’une nouvelle et très très très longue étape (on t’a précisé qu’elle serait longue cette étape ?!) !

Dimanche 13 oct 2018 – On est pas là pour faire du tourisme 😉
Wonder Woman – 171.1 km

Les départs se font cette fois selon le classement général. Arrivées 108ième la veille, autant te dire qu’on a le temps de bichonner notre #PouletteCar, de stresser à l’idée de rentrer la nuit, de se laver les dents entre copines, de vérifier 30 fois qu’on a bien tous nos stabilos à portée de main, de restresser encore un peu, et de checker 15 fois qu’on a bien notre casque, les phares d’allumés et que notre ceinture de sécurité est bouclée (sous peine de pénalités).
On finit par prendre le départ à 10h00 (un poil stressées donc ^^)
Après des débuts hésitants (pas évident de tenir un cap quand toutes les autres concurrentes prennent à droite et que nous on est (quasi) sûres qu’il faut prendre à gauche….), on prend tout doucement confiance en nous. On valide les CP en prenant au passage une grosse bouffée de bienveillance avec des bénévoles au top et les CP virtuels en trouvant les repères visuels (sauf cette satanée pyramide…..).
Tu te doutes que cela n’a pas duré hein ^^ C’est pas drôle sinon !

Tu la connais la blague des 2 brunettes qui ont une fuite à leur 4×4 et qui confondent le liquide de refroidissement avec … le produit lave-glace => oui ,on a fait ça Laurent San Martin mais faut dire que tu ne nous avais pas dit à quoi servaient ces 2 p’tits trucs noirs sur le pare-choc^^) Bon, sur le coup, ça ne nous a pas fait franchement rire ^^ Un énorme merci à cette rose qui s’est arrêtée et n’a pas hésité à se mettre sous notre voiture (on la soupçonne d’avoir voulu lancer un concours de tee-shirt mouillé 🙂 et au Men In Black qui a identifié la panne sans (presque) se moquer de nous !

Remise de cette petite péripétie (qui on te l’avoue aujourd’hui, nous fait bien marrer), on repart presque confiantes ….Et ce qui devait arriver, arriva…. => On se retrouve paumées sur un plateau désertique (dans le désert ça paraît plutôt logique vu comme ça 😉), seules au monde, avec une vue imprenable sur les montagnes (qu’on pourrait facilement qualifier d’angoissantes !!!) qui nous entourent. BREF ON EST PERDUES ET ON A LA TROUILLE !!!
Surtout que notre cap est faussé, que la panique est proche et qu’on a pas la possibilité de faire appel à un ami ^^ (Jean-Pierre où es-tu ????)
Quand, tout à coup (musique de suspens …) au loin, on aperçoit au loin des 4×4 :
– Poulette Auré :  » Mais non ce sont des chèvres  »
– Poulette Ally :  » je te jure que j’ai vu de la fumée de 4×4 ! (si c’est un mirage, je risque de finir en pâtée pour biquettes marocaines moi 😱 )  »
Après une traversée en hors piste sur un terrain parfois douteux, on raccroche finalement des 4×4 (ouf, c’était bien des 4×4 !) ce qui nous permet de reprendre le bon itinéraire.

Cela fait déjà plusieurs heures qu’on roule, la nuit ne devrait pas tarder à tomber et on commence à ressentir les 1ers effets de la fatigue. On nous avait souvent vanté l’aspect solidaire de ce rallye et bien aujourd’hui, on peut te le dire : ce ne sont pas des paroles en l’air !
-> Alors que nous (re)commençons à douter, à nous angoisser à l’idée de ne pas pouvoir finir cette étape avant la nuit, à sentir cette pression qui monte (qui monte, … comme la petite bête mais en vachement moins sympa^^), on se retrouve au milieu de nulle part avec d’autres équipages : on est perdues mais toutes ensembles et de suite, c’est plus sympa ! Big-up les filles : Frédérique Pétriat Christelle Mazouat Sastre Constance Charavay Michèle Ganet et les autres 
Ce moment (hors du temps) de partage, nous permet à toutes d’évacuer la tension, la déception et l’angoisse de se perdre !

Il fait nuit noire (parce que oui, elle a bien fini par arriver cette fichue nuit tant redoutée), cela fait 10h qu’on roule non stop, sans pause, sans manger….mais on est finalement pas si mal que ça !

On finit par revenir toutes (ou presque !) au bivouac (merci l’instinct 😉) en se suivant jusqu’au bivouac (guidées par la Grande Ourse et les Men In Black du désert ^^).

20h30 : on franchit le CP arrivée main dans la main. Cette journée aura été intense, elle aura mis notre patience à l’épreuve, notre amitié aussi un peu. Mais elle nous aura aussi beaucoup appris sur nous, sur les autres… Réussir à plusieurs ne veut pas nécessairement dire que nous avons échoué seul…

Aux vues du classement en plus, nous finissons 18ieme de cette journée de l’enfer et 46ieme au général. Une jolie remontée ! 💪

Nous sommes donc de retour sur le bivouac, les vérifs de la #PouletteCar attendront demain matin (mais on les fera promis !), les copines nous attendent pour un gros câlin et un apéro bien mérité !

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *